BILLETTERIE

CONNEXION

ACTUALITES

L’ASVEL triple la mise
Posté le Vendredi 10 Février 2012
Partager cet article
Après avoir gagné son duel contre Aris Thessaloniki lors du Last 16 mardi, l’ASVEL confirme sa bonne forme en venant à bout de Strasbourg. Au terme d’un match très disputé, elle l’emporte 88-86.
L’ASVEL débute bien la rencontre en dominant les débats. Les Villeurbannais scorent rapidement et efficacement avec les tirs à mi-distance de Kim Tillie et Hilton Armstrong ou derrière l’arc avec Edwin Jackson. Les intérieurs échappent ainsi aux 2m15 d’Alexis Ajinca sous les cercles. Pendant que les Strasbourgeois se précipitent, les Verts jouent juste à l’image d’un Léo Westermann profitant de son avantage de taille sur son vis-à-vis Kevin Anderson. Poussé à la faute par la mobilité des intérieurs verts, Alexis Ajinca quitte le terrain avec deux fautes à 3’30. La Green Team se rassure dans ce quart qu’elle gagne 24 à 16.

Si le collectif de Strasbourg n’exécute pas son meilleur basket, Nicolas De Jong alimente tout de même la marque au début du deuxième quart temps. Mais c’est pourtant Hilton Armstrong qui domine dans les airs (meilleur rebondeur du match avec 8 prises). Les Verts engrangent jusqu’à 13 points d’avance grâce à leur belle énergie collective. Phil Goss (5 passes décisives au final) se démène pour récupérer de précieux ballons qu’il exploite au mieux. Confirmation avec le caviar pour Hilton Armstrong qui envoit le pivot au alley-oop ou encore Paul Lacombe au shoot à trois points. Le même Paul Lacombe confirme sa très bonne entrée en jeu, en comptabilisant dans la première période 14 points en seulement 7’30 ! Pour une belle réussite à 67 %.

Si à la mi-temps, le score est à leur avantage (42-30), les Verts ne semblent pas à l’abri d’un retour gagnant du groupe de Vincent Collet. Abdou Mbaye assure le scoring et permet aux siens de revenir à 7 points. Heureusement, sur jeu rapide, Edwin Jackson permet aux Verts de reprendre de l’avance. Les trois points pleuvent avec le duel de pistoleros Andersen/Jackson (50 % de réussite aux trois points pour les Verts) avant qu’Hilton Armstrong mette tout le monde d’accord en claquant un gros dunk. Impressionnant ! Mais les Verts ne sont pas en mesure de prendre le large, les deux équipes se tiennent. C’est alors que l’ASVEL craque et perd des ballons au plus mauvais moment. La SIG en profite pour revenir à 3 points (64-61). Score à la fin du quart temps : 67-63.

Bien inspiré, Ricardo Greer (18 points au final) et Kevin Andersen (20 points dont 3/6 à trois points) inquiètent l’Astroballe. La SIG repasse devant l’ASVEL sur un dunk d’Alexis Ajinca (71-70). La nouvelle recrue de Pierre Vincent, Dimitris Haritopoulos, permet grâce à ses lancers francs de reprendre peu à peu d’avance. Frustrés, les rouges font des fautes pour casser le rythme villeurbannais. Les Verts, de leur côté, se précipitent alors qu’il suffisait de gérer l’avance. Ajinca toujours égalise finalement à 29 secondes (84-84). Pierre Vincent rassemble ses troupes pour exposer le plan à suivre. Impeccablement réalisé par Léo Westermann après un lay-up puis un dernier panier salvateur pour les siens ! Le capitaine a pris ses responsabilités pour offrir la victoire au public de l’Astroballe. Score final : 88 à 86.

Envoyer cet article à un(e) ami(e)
   

   
17/10/14RAPPEL

CLASSEMENT PRO A

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Strasbourg100
    4/0
10Cholet50
    2/2
2Limoges100
    3/0
3Nanterre75
    3/1
12Rouen50
    2/2
13Pau-L.-O.50
    2/2
5Nancy50
    2/2
14Le Mans34
    1/2
6Paris L.50
    2/2
15Orléans34
    1/2
7Dijon50
    2/2
17ASVEL25
    1/3
9Le Havre50
    1/1

CLASSEMENT ESPOIRS

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Strasbourg100
    3/0
2Cholet100
    3/0
11Nancy33
    1/2
3Nanterre100
    3/0
4Dijon67
    2/1
13Limoges33
    1/2
5Le Mans67
    2/1
15ASVEL33
    1/2
7Paris L.67
    2/1
8Pau-L.-O.67
    2/1
17Orleans0
    0/3
9Le Havre50
    1/1
18Rouen0
    0/3
Sponsors
LDLC.COM Villeurbanne Ville de Lyon Grand Lyon Alstom Transports Dalkia Groupe Floriot Iribus Iveco Keolis DELLNER Cne COIRO TP Kia Maïa Sonnier Mc Donald's RadioScoop

© DynamicView