BILLETTERIE

CONNEXION

ACTUALITES

La tempête verte
Posté le Mardi 7 Février 2012
Partager cet article
Les Verts affrontaient mardi les Grecs d’Aris Thessaloniki , premier match retour du Last 16 de l’Eurocup. Mal partie dans ce deuxième tour européen, l’ASVEL n’avait plus le choix. Gagner face aux Grecs et largement. C’est chose faite ! Score final : 79 à 52.

Les Verts commencent ce match de la meilleure des façons. Un départ boulet de canon. Le capitaine Léo Westermann montre l’exemple avec le premier panier du match. Les autres enchaînent. Avec assurance et sérénité, les Villeurbannais prennent leur responsabilité tour à tour. Si on ajoute une nette domination sous le cercle avec 14 rebonds contre 4 et une lucidité aux tirs (8/10), cela donne dans ce premier quart une avance rapidement acquise par les Verts (22 à 9). Pour sa première à l’Astroballe, Dimitris Haritopoulos réalise une bonne entame de match. Coté grec, Matej Krusic et Giorgos Bogris sont limités et bien gênés en défense. D’ailleurs, de manière générale, la défense individuelle de l’ASVEL porte ses fruits dans la première période. De la 5e minute du premier quart (10 à 9) à la 5e du deuxième (31 à 9), les Grecs forcent leurs tirs et n’avancent plus. Le festival continue jusqu’à ce que Sam Muldrow arrête la série en cours de la tempête verte (31-11)! Offensivement, Hilton Armstrong fait du bon boulot (10 points à 100 %). Finalement, il ne manquait que les tirs à longue distance pour compléter le tableau. Dijon Thompson et Phil Goss s’en occupent même si l’adresse de loin restera faible pour les deux équipes jusqu’à la mi-temps (1/9 pour Aris et 2/9 pour Lyon-Villeurbanne). A la fin de la première période, l’ASVEL mène 39 à 18 pour une évaluation de 58 contre 1...
Au retour des vestaires, Aris Thessaloniki arrive à réduire l’écart au score à 15 points. Mais uniquement grâce à des exploits personnels et une relâche de l’ASVEL. Plus de pertes de balles, un rythme perdu, moins d’attention et d’intensité en défense, le troisième quart temps tourne à l’avantage des Grecs, qui le remportent 22 à 16. Alors qu’ils n’avaient marqué que 9 points dans chaque quart temps précédent. Le score est alors de 55 à 40. Mais l’ASVEL reprend du poil de la bête dans l’ultime acte. Car si elle veut encore garder l’espoir d’une place en quart de finale de cet Eurocup, l’équipe n’a plus le droit à l’erreur et doit soigner son panier average. Et les Verts avaient perdu de 17 points chez les Grecs. Heureusement, si leurs adversaires ont retrouvé leur adresse longue distance, ils peinent à développer leur attaque, ne se trouvant que difficilement. Derrière l’arc, les Verts font mouche à l’image de Phil Goss, au buzzer des 24 secondes puis en fin de rencontre (50% de réussite à trois points pour l’équipe au final). A noter : les 8 points à 66 % à 2 points, et 5 rebonds en 18 minutes du jeune espoir Livio Jean-Charles. Et la performance de Hilton Armstrong, à 18 points (80%) et 8 rebonds en 20 minutes.
L’ASVEL, malgré un relâchement au troisième quart temps, a largement dominé une faible équipe grecque. Avec un résultat de 79 à 52, les Verts ont fait le boulot. Dans le même temps, Khimki s’est incliné 85-67 sur le parquet de Donetsk, ce qui complique les affaires de l’ASVEL et les chances de qualification en quart de finale. Mais sur la dynamique de la victoire contre Nancy samedi dernier, le groupe villeurbannais se prépare au mieux à recevoir Strasbourg vendredi.

REACTIONS

Pierre Vincent : Mathématiquement c’est sûr que si Donetsk a gagné contre Moscou ça va être difficile pour la suite de ce Last 16, mais je pense surtout à mon équipe. Jouer Donetsk et Moscou est très bénéfique pour nous, on apprend à jouer contre de très bonnes équipes et ça ne peut que nous aider à avoir plus de rythme et nous améliorer."

Edwin Jackson : "Ce soir on a été plus proche de ce qu’on voulait faire et surtout de ce que l’on vaut par rapport à la semaine dernière. On n’aurait pas du perdre de 17 points à l’aller et ça ne reflétait pas notre niveau. Il y a des automatismes qui se créent sur certains mouvements, Hilton monte en puissance et a compris qu’il est là pour scorer, et avec la venue d’Haritopoulos qui joue très bien au basket, ça ne peut que nous encourager pour la suite. Il va nous aider dans la rotation et nous permettre de ne pas baisser notre intensité."



Envoyer cet article à un(e) ami(e)
   

   

CLASSEMENT PRO A

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Strasbourg67
    18/9
2Paris L.63
    17/10
10Pau-L.-O.52
    14/13
3Le Mans63
    17/10
11Nanterre52
    14/13
4Dijon63
    17/10
12Gravelines41
    11/16
5Limoges63
    17/10
13Cholet41
    11/16
6Nancy60
    16/11
14Le Havre30
    8/19
7Orléans56
    15/12
15Roanne23
    6/21
8ASVEL56
    15/12
16Antibes19
    5/22

CLASSEMENT ESPOIRS

Clt. %V
    V/D
Clt. %V
    V/D
1Gravelines96
    27/1
2Antibes68
    19/9
10Limoges43
    12/16
3Cholet64
    18/10
11Le Mans43
    12/16
4Nancy57
    16/12
12Pau-L.-O.39
    11/17
5Dijon54
    15/13
13Orleans39
    11/17
6ASVEL54
    15/13
14Roanne36
    10/18
7Paris L.54
    15/13
15Nanterre29
    8/20
8Strasbourg52
    14/13
16Le Havre29
    8/20
Sponsors
LDLC.COM Villeurbanne Ville de Lyon Grand Lyon Alstom Transports Dalkia Groupe Floriot Iribus Iveco Keolis Cne COIRO TP DELLNER Fontanel Promotion Kia Maïa Sonnier Quick RadioScoop Smart Sensing Toupargel

© DynamicView